Synthèse : Google Forms, un outil pour débutant ?

Présentation :

 

Google Forms est l’outil mis à disposition par Google pour créer des questionnaires en ligne. Google Forms est gratuit et ne connaît pas de limite concernant le nombre de questionnaires, de questions, ou, de réponses par questionnaire. Un certain nombre de néophytes s’oriente tout naturellement vers cet outil. Cela étant, la gratuité et l’absence de limites matérielles ne sont pas les seuls aspects à prendre en compte.En effet, lors de la création d’un questionnaire en ligne, trois types de contrainte vont conditionner le choix de l’outil utilisé :

  • Le budget

  • Les besoins techniques (types de questions, paramétrages particuliers, modes de diffusion etc.)

  • L’accessibilité de l’outil (compétences particulières nécessaires, installation sur serveur propre etc.)

 

Pour la majorité des débutants, il est évident qu’aucun budget n’est prévu. Il s’agit souvent de projets personnels sur internet (exemple : un « Youtubeur » souhaitant interroger ses abonnés) ou bien d’étudiants qui ont besoin de réalisé un questionnaire dans le cadre d’un projet d’étude. Malgré tout, pour les deux autres types de contrainte, est plus complexe à évaluer, notamment pour quelqu’un qui n’a pas l’habitude.

Ainsi, afin de réalisé mon test, j’ai voulu savoir si les fonctionnalités de Google Forms étaient réellement accessibles à un débutant tout en lui garantissant de répondre à ses besoins techniques.


Synthèse du test :

 

Il était évident que Google Forms ne s’adressait pas à un public initié. Ce dernier maîtrise et a à disposition des outils plus performants. Ce qui l’était moins, avant d’entamer le test, est son inadéquation pour un public débutant. En fait, cela vient de plusieurs catégories de problèmes.

Dans un premier temps, j’ai relevé des problèmes qui viennent de fautes de conception. Par exemple, il y a des confusions entre les différents types de question. Un oeil habitué repérera tout de suite la mauvaise nomenclature. Cela étant, un débutant ne saura pas forcément qu’il y a une différence entre l’appellation et la nature réelle de la question.

Par ailleurs, j’ai relevé des éléments contre-intuitifs. Ces éléments ralentiront le travail d’un utilisateur averti. De la même manière, cela nuira à la qualité du questionnaire d’un néophyte.

Enfin, pour rejoindre la première catégorie, certaines options sont souvent limitées et/ou conçues de manière non aboutie. Leur utilisation est donc, au mieux, obscure, au pire, ne permet pas d’être applicable dans certains cas. Cela concerne, notamment, les filtres.

En conclusion, je ne recommande pas Google Forms aux débutants. L’outil aurait pu donner des choses intéressantes. Pour autant, la seule utilisation qu’un débutant pourra en faire sera des questionnaires minimalistes qui n’ont pas besoin d’options particulières. Notons que pour ce genre de besoin, d’autres outils sont disponibles gratuitement.

Si vous souhaitez en savoir plus sur Google Forms, je vous invite à aller consulter l’analyse détaillée que j’ai réalisée.

E. Blondel